Causes de chute de cheveux

menu

Causes de chute de cheveux

La perte de cheveux : les causes

La perte de cheveux (= alopécie) concerne aussi bien les hommes que les femmes. Elle provoque très souvent une souffrance psychologique et sociale.
Certains seront fatalistes, d’autres interventionnistes : la meilleure philosophie consiste à effectuer le bon diagnostic, savoir attendre parfois et ensuite proposer un plan de traitement raisonnable, réaliste et cohérent.

perte de cheveux

La perte de cheveux : en détail

Il existe plusieurs formes de perte de cheveux répondant à des mécanismes parfois complexes et pas toujours parfaitement connus.
Il faut déterminer si ces chutes sont :
– Localisées ou diffuses
– Congénitales (dès la naissance) ou acquises plus tardivement
– Héréditaire ou non
– Aiguës ou chroniques
– Cicatricielle (la repousse est impossible) ou non cicatricielle (phénomène passager avec une repousse possible).

La cause principale de perte de cheveux est l’alopécie androgénétique.
De façon schématique, toutes les formes d’alopécies peuvent être regrouper en deux catégories : cicatricielles ou non cicatricielles.

Alopécies NON cicatricielles

– Alopécie androgénétique 
– Effluvium télogène : la perte de cheveux est temporaire et sans miniaturisation. Elle peut être saisonnière (printemps, automne), ou à la suite d’un accouchement, d’un traumatisme, d’une chirurgie, d’un régime alimentaire, ou encore liée à un problème thyroïdien ou à la prise d’un médicament ou à une carence en fer… on observe alors une synchronisation rapide des cheveux en phase télogène.
– Alopecia areata ou pelade : il s’agirait d’une maladie auto-immune chronique avec risque de récidive. La pelade se présente sous forme de plaques chauves. Elle peut toucher tout ou partie de la chevelure, mais l’ensemble du système pileux (pelade universelle). Les traitements sont limités, mais souvent les cheveux repoussent touts seuls à plus ou moins long terme. Cette évolution favorable est fréquente pour la plupart des pelades en plaques.
-Trichotillomanie : l’alopécie est liée à l’arrachage compulsif de ses propres poils et/ou cheveux. Elle touche aussi bien l’adulte que l’enfant, et nécessite le plus souvent une aide psychologique.

Alopécies cicatricielles

– Alopécie par traction : l’alopécie fait suite à une traction trop importante (chignon, tresses africaines, cheveux trop tirés en arrière). Les cheveux sont fragilisés, cassent et tombent. Ces arrachages répétés entrainent une cicatrise progressive (fibrose).
– Pseudopelade de Brocq : il s’agit d’un processus inflammatoire du cuir chevelu provoqué par un désordre du système immunitaire. Le scalp apparait plus blanchâtre et lisse sans follicules visibles.
– Toutes les autres causes de cicatrices du cuir chevelu : accident, chirurgie, brûlure, radiothérapie, infection (lichen plan), inflammatoire, maladie de système (lupus)…

Il n'est pas toujours facile de faire le premier pas.
Nous sommes là pour vous accompagner.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer